Barre de recherche de vidéos

Loading...

Rechercher dans ce blog et le WEB

Chargement...

vendredi 29 mars 2013

DES EVENEMENTS EN CASCADES AVEC BEAUCOUP PLUS D’INTERROGATIONS QUE DE REPONSES



DES EVENEMENTS EN CASCADES AVEC BEAUCOUP PLUS D’INTERROGATIONS QUE DE REPONSES
JEAN ROBERT JEAN-NOEL
29 MARS 2013

Aujourd’hui ramène le 26e anniversaire de la Constitution de 1987. Aujourd’hui, c’est aussi  vendredi saint. Pour les chrétiens à travers le monde et en Haïti c’est un jour de tristesse. La crucifixion  de Jésus, c’est l’événement majeur qui a le plus bouleversé le monde, qui a  marqué le nouveau départ, celui que nous  vivons encore dans ce 21e Siècle jusqu’à la fin du monde.

Le mois de Février 2013 s’est achevé sur deux événements extraordinaires mais aucune commune mesure avec la mort du Christ, (i) la convocation en personne de l’Ex-Président, Jean Claude Duvalier, le 28 /02/13, devant la Cour d’Appel de Port-au-Prince,  et (ii) la démission effective du Pape Benoit XVI à cette même date. Est-ce le signe des temps ? Quelle est la signification réelle de ces deux événements ? Quels impacts  sur le Monde et  sur Haïti ? Seul l’avenir a le pouvoir de nous apporter des éclaircissements sur ces interrogations . Peut-être que ces événements augurent-ils une sorte de rupture par rapport au passé, aux anciennes pratiques. En tout cas, l’Ex-Président à vie a été démis de ses fonctions en 1986 par le peuple haïtien pour se retrouver, après 25 ans d’exil en Europe et 2 ans depuis son retour-surprise en Haïti dans les circonstance que l’on sait, comme n’importe quel simple citoyen haïtien devant une cour de justice, et le Pape s’est démis de ses fonctions pour se retrouver un simple citoyen du Vatican. La certitude pour moi, ce n’est plus « yon pa Kita, Yon pa Nago » (ou le train-train quotidien), c’est que quelque chose est en train de bouger. Mais c’est quoi ? D’où le Titre de l’article du mois de mars 2013 : « Des Evénements en Cascades avec Beaucoup plus d’interrogations que de Réponses ». Passons en revue, (1) la mort d’Hugo Chavez, (2) l’élection du Pape François, (3) la convocation du Président Préval par la justice, en continuant à nous interroger du survol de quelques  faits saillants  jusqu’à la conclusion de cet article.

Quelques faits saillants du mois de Mars 2013

Avant d’analyser les trois (3) points retenus, survolons rapidement quelques faits saillants du mois de mars 2013 :
(i).          Le député Bélizaire a fait des siennes à l’Administration Générale des Postes et au Parlement, en bousculant, en frappant, en brisant. « C’est normal, ça se passe dans tous les parlements du monde », justifient certaines personnalités et non des moindres. Pour d’autres, « c’est scandaleux, c’est donner une mauvaise image du pays à l’ère des nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC) ». Et si le style c’est l’homme même ?

 (ii).        La situation des élections de 2013 ne semble pas très claire avec tous les problèmes pour la mise en place de cet énième CEP, on dirait qu’on se bat plus pour avoir le contrôle de l’institution électorale que pour organiser les élections. Veut-on vraiment organiser les élections ?

(iii).        La ministre  de  l’économie et des finances (MEF) a fourni dans les détails toutes les informations économiques du pays (interview avec Radio Métropole), en fournissant des informations sur le programme d’urgence post-Sandy, les fonds décaissés pour le ministère des travaux publics (1 Mrd HTG), pour le ministère  de l’agriculture (875 M HTG) (Réf. http://www.mefhaiti.gouv.ht/Documents/PDF/_6-march-2013_11-57-59.pdf ), sur les actions en cours dans le cadre de PETROCARIBE (Réf. http://www.mefhaiti.gouv.ht/Documents/PDF/decaissements_projets_finances_par_petrocaribe__2012-136-march-2013_11-39-46.pdf ); elle a expliqué que le taux de croissance du PIB de 6.9% prévu pourrait être atteint en dépit des difficultés auxquelles le pays fait face ; il est conseillé de visiter le site du MEF pour plus d’informations. N’aimerait-on pas mieux spéculer ici en Haïti que de se renseigner vraiment ?

(iv).        La visite du Président Clinton en Haïti avec un groupe d’entrepreneurs agricoles, tout de suite après un séjour d’une semaine aux USA du Ministre Thomas JACQUES, simple coïncidence ou changement de cap vers une agriculture d’entreprise?

(v).         Le 40e anniversaire du Mouvman Payizan Papay (MPP) grandiosement fêté avec la participation de 50,000 paysans selon le Nouvelliste et de nombreuses personnalités (Michèle Pierre-Louis, Michel Soukar, Bernard Ethéart,..)  comme intervenants dans le cadre d’une semaine de réflexions. Etait-ce seulement une fête de 40e anniversaire ou une démonstration de force en pleine année électorale ?

(vi).        Les voyages des hautes autorités du pays au Venezuela pour les funérailles d’Hugo Chavez, à Guyane  pour le Président avec une escale à Miami pour passer voir notre chère Murielle Lecomte toujours malade et notre chanteur populaire Rodrigue Milien très malade lui aussi : un petit geste ô combien significatif ! La visite actuelle  du Premier Ministre haïtien en Côte d’Ivoire  en Afrique dans le cadre de la coopération sud-sud (Réf. https://www.facebook.com/photo.php?fbid=491834030881463&set=a.208777195853816.50979.195226253875577&type=1&theater ). Ces voyages porteront-ils des fruits  pour Haïti?

La mort d’Hugo CHAVEZ et Haïti, la fin d’une époque ?

Toujours est-il que le mois de Mars 2013 a vu la mort d’Hugo CHAVEZ, le pape de la Gauche latino-américaine, le père de l’Alliance Bolivarienne pour les Amériques (ALBA), le père de PETROCARIBE, l’Ennemi N0 1 des USA dans les Amériques, le fils spirituel de Fidel CASTRO, l’enfant terrible de l’Amérique Latine qui a osé défier la doctrine de Monroe « l’Amérique aux Américains » en faisant des alliances avec Kadafi, l’Iran, la Chine Communiste et traiter l’Amérique de « Satan ». Malgré tout, c’était l’amant du peuple haïtien, celui qui, dans le cadre du PETROCARIBE, a mis plus de 1.3 Mrds USD à notre disposition, nous a réhabilité le Marché Croix-des-Bossales que nous avons remis dans le même état bien avant sa mort, celui qui nous a construit des usines électriques, à Carrefour, aux Gonaïves, etc., a développé de bonnes relations avec le peuple haïtien et avec les divers dirigeants de Préval 1 et 2, d’Aristide à Martelly. La disparition de CHAVEZ marque-t-elle la fin d’une époque ? Que fera Haïti sans CHAVEZ ? Combien de temps durera la manne PETROCARIBE après CHAVEZ ? Le nouveau leader qui sortira des urnes vénézuéliennes accordera-t-il autant d’attention à notre pays ?

Le Pape  François, un latino-américain, ami des pauvres, quel regard sur Haïti ?

De toute manière, l’Amérique Latine a son premier Pape. Et c’est un Jésuite. Il s’appelle François. Pourtant rien ne laissait présager qu’on allait avoir ce Pape argentin d’origine. Ils étaient 115 à former le conclave qui élit le Pape, dont 60 des 115 princes de l'Eglise sont européens (28 Italiens),19 latino-américains seulement, 14 nord-américains, 11 africains, 10 asiatiques, et 1 australien. Aucun Jésuite ne fut Pape avant François. Aucun latino-américain non plus. Le Cardinal Bergoglio (76 ans) de son vrai nom n’avait donc pas beaucoup de chance d’être élu. Pourtant, il est élu par ses pairs. Il faut noter qu’après coup, il a le profil défini au préalable : « conjuguer à la fois les talents d'administrateur à poigne, de pasteur présentant le message de l'Evangile avec chaleur, de théologien, de réformateur moderne mais respectueux de la tradition ». Ce Pape simple, ami des pauvres, pourra-t-il reformer et moderniser l’Eglise Catholique tout en respectant la tradition ? Quel regard aura ce Pape, ami des pauvres, sur la pauvre Haïti, « le seul PMA de l’hémisphère occidental » ?

La  convocation de l’Ex-PDT PREVAL par la justice, bon signe ou démagogie ?

Durant cette période de la mort de CHAVEZ, de l’élection du Pape, l’Ex-Président, René PREVAL, a été convoqué par la justice (juge d’Instruction) dans le cadre du « dossier de Jean Dominique » assassiné depuis 13 ans à la fin de la première présidence de PREVAL dont il était le « conseiller ». On se souvient de la douleur sincère du Président PREVAL qui ne cachait pas ses larmes. Alors, pourquoi maintenant, juste après la convocation de Jean Claude Duvalier et après la tentative échouée de convocation de l’Ex-Président Jean Bertrand ARISTIDE (le Commissaire du Gouvernement a dû se rendre lui-même chez le Président ARISTIDE? Est-ce une façon de dire à tout le monde qu’il n’y a plus de pape en matière de justice ? Que nous sommes tous justiciables sans exception, que l’on soit riche, pauvre ou puissant? Bon signal ? Attendons voir  pour que ce ne soit pas un simple signal! J’en connais une qui est accusée d’être «  l’auteure intellectuelle d’un crime » emprisonnée depuis maintenant plus d’un an et dont les auteurs réels ne sont pas encore appréhendés. Peut-on enfermer quelqu’un comme auteur intellectuel d’un crime sans les aveux des auteurs réels? Dans ce cas précis, peut-on parler de « présumée coupable » en lieu et place de « présumé innocent »?

En guise de conclusion, la situation haïtienne actuelle n’évolue pas tellement par rapport au mois dernier (Réf. http://jrjean-noel.blogspot.com/2013/02/haiti-du-spirituel-au-culturel-et.html), si ce n’est la prédominance du spirituel avec la semaine sainte (Pâques), du culturel (Rara) et de l’économique, situation sécurité alimentaire précaire suite aux chocs de l’année dernière et l’espoir malgré  tout d’une nette augmentation du PIB global par rapport à l’exercice précédent, en particulier grâce au secteur agricole dont la croissance à 6 mois de la fin de  l’exercice avoisine 8% selon la ministre du MEF ( mais gare aux catastrophes naturelles avec la prochaine saison pluvieuse et cyclonique !). Les faits me laissent un peu perplexe. On aurait pu utiliser le verre à moitié plein comme illustration de la situation actuelle, si le Président n’avait pas lancé cette petite phrase qu’il pourrait encore sous peu changer le gouvernement, en favorisant l’accès, cette fois-ci, à 50% de femmes en son sein (instabilité gouvernementale), si on n’avait pas un certain malaise par rapport à cette majorité présidentielle qui est en train de s’effriter à la Chambre Basse (situation parlementaire incertaine), si on avait senti cette reprise en main de la justice par le Pouvoir Judiciaire et non ce sentiment de vassalisation du Pouvoir judiciaire. Heureusement qu’on relève quelques motifs d’espoir avec l’interview de la Ministre du MEF et à partir de nos visites de terrain qui montrent clairement que « le pays est en chantier » quoiqu’on dise (Pétion-Ville, Delmas, Crois-des-bouquets, Gonaïves, Cap-Haïtien, Hinche,  Jacmel, Cayes, etc.) tant au niveau urbain que rural, qu’en comparaison avec l’année dernière en mars 2012 caractérisée par l’incertitude gouvernementale (Réf. http://jrjean-noel.blogspot.com/2012/03/haiti-en-attente-du-verdict-du.html), on a aujourd’hui un gouvernement en place qui travaille avec un budget et  des prévisions qui tiennent encore la route. Pourtant on a ce sentiment indéfinissable qui nous tenaille et qui incite à regarder les événements avec beaucoup plus d’interrogations que de réponses. Le temps nous fera peut-être changer d’avis. Dans combien de temps ? That’s the question !!!
Bonne fête à notre constitution !!!

Aucun commentaire: