Barre de recherche de vidéos

Loading...

Rechercher dans ce blog et le WEB

Chargement...

samedi 31 mai 2014

HAITI, DE LA TURBULENCE POLITIQUE A LA PAIX FOOTBALLISTIQUE (?)


HAITI, DE LA TURBULENCE POLITIQUE A LA PAIX FOOTBALLISTIQUE (?)
JEAN-ROBERT JEAN-NOEL
31 MAI 2014

C’est la fête de l’agriculture et du travail. C’est le troisième anniversaire de la prise de pouvoir du Président Martelly. C’est l’épidémie de Chikungunya  qui frappe officiellement 15,000 personnes, en particulier au niveau de l’Ouest ; cette fièvre terrible mais heureusement non mortelle a, selon certains observateurs,  déjà touché, au moins, 50,000 personnes dont la plupart des membres du gouvernement et certains amis proches. Ce sont les manifestations de rues de l’opposition plutôt violentes.  C’est le vote du budget 2013-2014 par le Parlement. C’est la mise sur pied du Conseil Electoral Provisoire (CEP) à partir des restes du CT-CEP. C’est l’arrestation d’un militant politique à cause des violences enregistrées dans le cadre d’une manifestation anti gouvernementale. C’est la bousculade par la Police du Sénateur JEAN-CHARLES à l’Arcahaie. C’est la fête des mères, le mois de Marie. C’est la finale, le 24 mai 2014, de la Coupe d’Europe des Clubs Champions entre le Réal Madrid et l’Athlético de Madrid (4-1 après prolongation, 1-1 temps règlementaire) avant la Coupe du Monde du Brésil du 12 Juin au 13 Juillet 2014. D’où le titre de cet article : « Haïti, de la turbulence politique à la paix footballistique (?) ».

Les projecteurs sur l’agriculture
Le 1er  mai a été fêté majestueusement à Damien, le siège du ministère de l’agriculture, avec la présence du Premier Ministre, M. Laurent LAMOTHE, suppléant  à l’absence du Président MARTHELLY pour cause de participation à la rencontre de l’Association des Etat de la Caraïbe au Mexique. Au cours de cette fête de l’agriculture et du travail doublée d’une foire agro-artisanale  de 4 jours,  le Chef de Gouvernement a délivré un certificat de satisfécit au secteur pour sa contribution (4.6%) au PIB Global  (4.3%) pour l’exercice écoulé. Le Gouvernement, cette fois-ci avec la présence du Président, a organisé, le 8 mai, une cérémonie digne de ce nom à l’endroit de la délégation vénézuélienne venue spécialement remettre un lot substantiel de matériels agricoles (48 tracteurs, 40 motoculteurs, 100 pompes, etc.) à l’Etat Haïtien d’une valeur de 14 M USD. C’était l’occasion pour le Président de féliciter les responsables du secteur agricole pour leur performance, de réorienter les priorités du gouvernement pour les deux années à venir vers l’agriculture, l’environnement et l’éducation, en insistant pour que ces priorités se traduisent dans le budget 2014-2015. Et, le 9 mai 2014, le Président s’est rendu à Croix-des-Bouquets, en particulier sur la rivière Grise, pour procéder à la pause de la première pierre pour la construction d’un nouveau barrage de dérivation (6 M USD) pour l’arrosage des terres du périmètre du même nom dans le cadre du projet WINNER actuellement en phase d’achèvement et financé par l’USAID, une agence américaine, à hauteur de 100 M USD depuis environ 5 ans. C’est l’occasion de dire que pour ce mois de mai 2014 l’administration Martelly a mis les projecteurs sur l’agriculture.

De l’huile sur le feu
Parallèlement, le MOPOD a mené tambour battant ses manifestations de rues qui ont pris de l’ampleur tout au long du mois avec la participation de l’ensemble de l’opposition radicale tant en termes de quantité de manifestants qu’en termes de casses jusqu’à l’arrestation d’un  leader du groupe de base Lavalas de Belair (le FOPAK) , Rony Thimothée, accusé par la Police d’être l’auteur des casses. Il faut noter que, bien avant l’arrestation de Thimothée, la Police a intimidé, à Gressier, le Sénateur Moïse JEAN-CHALES, farouche opposant à l’administration Martelly. Ce qui a valu au pays un durcissement de la position du Sénat par rapport à l’administration en place, un report du vote de l’amendement de la loi électorale de 2013 et une accusation  de l’administration Martelly de ne pas vouloir réellement organiser les élections en 2014.  Alors que le Président a invité la population à venir fêter avec lui, au Champs de Mars, le 3e anniversaire de son accession au pouvoir, l’opposition a mis sur pied une grande manifestation avec des pneus enflammés dans diverses rues du  centre ville de Port-au-Prince. Cette manifestation a été stoppée à coup de gaz lacrymogène, de canon à eau lorsqu’elle a voulu franchir l’aire du Champs de Mars. D’où la réplique à coup de pierres des manifestants, des casses de vitres de voitures en stationnement, la tentative d’incendier une station de carburant  dont un agent de sécurité aurait tiré sur un manifestant. C’est dans ce contexte qu’il a été procédé, quelques jours plus tard, à l’arrestation de Thimothée, à l’intimidation du Sénateur JEAN-CHARLES (« bourad e Kalot’t » par un policier encagoulé), à la convocation du PDG de Radio Zénith  par la Justice sur demande du Directeur de la CONATEL (organisme règlementant les médias) pour diffamation. Le PDG de Radio Télé ZENITH a reçu l’appui de l’ensemble des patrons des médias. L’ensemble de ces actions a mis de l’huile sur le feu  et pourrait nuire au processus électoral.

Cap vers les élections du 26 octobre 2014
Malgré tout, l’administration Martelly a pu quand même obtenir du Parlement le votre du budget 2013-2014 avec des prévisions en vue d’une augmentation substantielle pour la police, la santé publique et surtout  les professeurs dont les syndicats, pour la plupart, étaient partie prenante des manifestations de rues et encourageant même les élèves des écoles publiques  à attaquer ceux des écoles privées. Nesmy MANIGAT, le ministre de l’éducation nationale, a mis à profit cette nouvelle donne dans ses négociations avec les syndicats d’enseignants y inclus celui de José MERILIEN. L’aboutissement de ces négociations a privé l’opposition d’une frange importante de personnes lors des dernières manifestations. L’administration Martelly, qui a mis le cap vers les élections du 26 octobre 2014, comme l’a prévu l’Accord  Del Rancho du 14 Mars 2014, a sorti un arrêté nommant les membres du Conseil Electoral Provisoire et a procédé à l’installation de 7 membres  sur 9, Me Néhémy Joseph n’étant pas encore confirmé par le Sénat et Léopold Belanger  se solidarisant avec ce dernier. Cet arrêté a été pris suite à la confirmation  par la Chambre des Députés de ses deux (2) membres au nouveau CEP, de ses trois (3) membres par le Pouvoir Judiciaire et au remplacement de Me Menard par Me Canton par le Pouvoir Exécutif. Le CEP, qui a élu Me Canton à la présidence du Conseil en remplacement de Me Menard muté à la direction générale de l’ONA en remplacement de M. Dégraff mis à pied sous la pression des employés de l’Institution, a proposé un pré-calendrier électoral aux partis politiques pour l’organisation  du 1er tour des élections en octobre et le 2e tour en décembre 2014. 

"… Une solution d’entente, il y va de l’avenir de notre pays"
Selon les rumeurs persistantes, des tractations seraient en cours entre l’Exécutif et le Parlement pour modifier la composition du CEP afin de le rendre plus « crédible » tel que souhaité par la Chambre du Commerce et d’Industrie d’Haïti (CCIH), l’Association des Industries d’Haïti (ADIH) et par la Société civile. A ce qu’il parait, il y aurait de fortes chances que ces tractations aboutissent à un consensus pour l’organisation des élections en 2014. Mais, d’un autre coté, par rapport à l’évolution de la situation politique où certaines déclarations, de part et d’autre, tendent beaucoup plus à aggraver la situation qu’à l’apaiser, le simple analyste se perd en conjectures. En tout cas, aujourd’hui, le Sénateur JEAN-CHARLES, victime hier de bousculade policière à l’Arcahaie, a demandé au Sénat de prendre ses responsabilités et a lancé un mot d’ordre de manifestation pour la semaine prochaine en vue du départ immédiat de la MINUSTAH, de la libération des prisonniers politiques, de la démission de MM. Lamothe et Martelly. L’idée de départ du  Sénateur JEAN-CHARLES était de voir partir l’administration Martelly avant la Coupe du Monde, en particulier avant le 31 Mai 2014. Jusqu’ici, cette administration a pu tenir le coup. Si elle arrive à traverser la semaine de manifestions annoncées par le Sénateur, elle pourra tranquillement passer la trêve du Mondial Brésilien, vu l’engouement des Haïtiens pour le football. Peut-être qu’entre temps, la classe politique finira par trouver une entente comme le croit l’ADIH. En effet : « L’ADIH demeure persuadée que les acteurs politiques arriveront à une solution d’entente, il y va de l’avenir de notre pays et le secteur privé dans son ensemble sollicite que des concessions soient faites pour aboutir au processus électoral cette année.» C’est, selon ce qu’a rapporté Le Nouvelliste, la position de  Madame Sandra Honoré, la Représentante du Secrétaire Général de l’ONU en Haïti, le Chef civil de la MINUSTAH (Réf. http://lenouvelliste.com/lenouvelliste/article/131798/Haiti-ou-lart-de-tourner-en-rond-en-zigzaguant.html ).

De la turbulence politique à la paix footballistique (?)


Ce qui est sur, c’est que cette Coupe du Monde tombe à point nommé pour nous sortir de cette quotidienneté faite de politiques politiciennes, de batailles de clans, de dialogue de sourds, de palabres sans suite ni cohérence au sein de la plupart des stations de radio ou de télévision, de mise en place de stratégies claniques par rapport à des stratégies de développement pour Haïti, notre mère à tous et à toutes. C’est à se poser la question : Haïti est-elle en train de passer de la turbulence politique à la paix footballistique, tout au moins pour le mois du Mondial 2014 ? Rappelons que le mois de juin est  le premier mois de la saison cyclonique qui se concentre du 1er juin au 30 Novembre de chaque année? Espérons qu’après la Coupe du Monde, la turbulence politique coutumière à notre chère Haïti et la saison cyclonique (notre pays étant sur la route des cyclones) ne nous jetteront pas  dans des tourments encore plus terribles. En attendant, oublions la politique politicienne et concentrons-nous sur le Mondial brésilien avec ses lots de surprises footballistiques. Que Dieu nous vienne en aide !!!

Aucun commentaire: