VideoBar

Ce contenu n'est pas encore disponible en cas de connexion chiffrée.

Rechercher dans ce blog et le WEB

dimanche 2 juillet 2017

HAITI : LE DECALOGUE DE LA CARAVANE DU CHANGEMENT

HAITI : LE DECALOGUE DE LA CARAVANE DU CHANGEMENT
JEAN-ROBERT JEAN-NOEL
30 JUIN 2017

Aujourd’hui a vu la cérémonie de démobilisation  partielle de la caravane du changement de l’Artibonite et le processus de son redéploiement dans la Péninsule Sud (le lendemain 1er Juillet 2017), regroupant le Sud, la Grande-Anse et les Nippes. Ce 30 Juin est la date constitutionnelle pour le dépôt du budget de 144 Milliards  de gourdes (2.30 Mrds USD) à la chambre des députés avec une priorisation des secteurs économiques comme les Travaux publics, l’agriculture, l’environnement et les secteurs sociaux comme l’éducation et la santé publique.

  Les résultats obtenus au niveau de la Vallée de l’Artibonite dans le cadre de la caravane sont très au-dessus de la moyenne selon les informations datant du 30 juin 2017 traduisent une moyenne de 94% au niveau du curage mécanique des canaux d’irrigation(185 km/197 km), de 49.42% au niveau des drains (43 km/87 km), de 140% au niveau des pistes agricoles (140 km/100 Km) et 394% au niveau de la réhabilitation des berges de canaux d’irrigation (197 km/50 km) pour une consommation de 84% du budget de 197 M de gourdes, à la satisfaction de la majorité de la population directement concernée, même quand il faudrait déplorer certaines imperfections dues à un manque de matériels de compactage au niveau des pistes réhabilitées. Ce qui n’enlève rien à la performance globale des interventions.

Cette bonne performance obtenue, en moins de 60 jours,  au niveau de la Vallée de l’Artibonite à partir de l’opération coup de poing dans le cadre de la caravane et les actions en cours pour compléter le curage des drains primaires, pour curer manuellement les canaux secondaires et tertiaires et pour la mise en place des 9 blocs de production de riz de 500 ha sur la base du principe de regroupement foncier par capitalisation (opération structurante) n’ont pas  pour autant occulté les foyers de grogne au niveau de la Capitale Port-au-Prince : manifestations de rue des ouvriers de la sous-traitance, des employés de l’OAVCT (assurance véhicules) exigeant la révocation de leur directeur pour mauvaise gestion, des étudiants réclamant justice pour  leur ami étudiant heurté par le doyen de la faculté d’Ethnologie. De plus, il y a cette cherté de la vie qui tenaille le ventre des petites bourses et le phénomène d’insécurité,  qui est sous-jacent  depuis quelque temps, frappe de temps à autre une personne de renom comme la jeune doctoresse de 33 ans assassinée à Delmas.

Le décalogue de la caravane du changement
Malgré tout, la caravane continue son petit bonhomme de chemin et met le cap sur la péninsule Sud avec des objectifs beaucoup plus  ambitieux et plus diversifiés que la Vallée de l’Artibonite, en dépit des critiques négatives des uns, du scepticisme de la plupart des biens pensants et de la surexcitation de ses partisans. Pour une meilleure appréhension de ce nouveau concept et en lien avec les informations disponibles, il est conseillé  de s’approprier les dix éléments fondamentaux de cette stratégie du pouvoir en place, qui, toute partisannerie mise à part, pourrait s’appliquer à n’importe quelle administration.

1.      La Caravane du changement est une œuvre d’imagination et de créativité qui ambitionne de mettre « ensemble la terre, l’eau, le soleil, les femmes et les hommes » pour améliorer le bien-être collectif.

2.      La Caravane du changement, qui vise à « mobiliser les forces vives d'Haïti pour transformer les rapports sociaux historiques et aboutir à un développement endogène et durable du pays », se veut une construction dynamique et collective, une approche plus adaptée aux défis de l’heure et un appel à la solidarité, d’abord inter haïtienne, pour relever nos défis.

3.      La caravane du changement est une stratégie innovante et englobante et non un programme gouvernemental. Elle favorise une imbrication sectorielle des actions, leur articulation intersectorielle et leur intégration à l’action gouvernementale pour maximiser leurs effets et impacts en vue d’apporter le changement réel dans la vie des citoyens.

4.      Toute la stratégie de la Caravane sera structurée autour des "PACTES POUR L'EMPLOI et la CROISSANCE ECONOMIQUE INCLUSIVE" (PECEI) qui engageront l'ensemble des acteurs économiques et sociaux en fonction de leurs intérêts propres et des problématiques sociétales réelles.

5.      Elle convie à  une mobilisation collective, une mobilisation des entités de l’Etat pour des actions concertées et rapides en vue de donner accès à des services de base à la population et améliorer les conditions d’accès aux facteurs de production.

6.      La Caravane renvoie à l'idée du konbit, étendu à l'échelle nationale pour enfin donner sens à notre devise "l'union fait la force" en vue de relever définitivement le défi de la misère et de la pauvreté, en continuant les actions en cours, en les corrigeant si besoin est et en innovant.

7.      La Caravane favorisera une articulation intersectorielle pour livrer des services publics en matière de sécurité alimentaire, sanitaire et autres. Elle promeut l’amélioration de la pénétration des zones de production et leur connexion aux marchés.

8.      La Caravane du changement se révèle être une manière de réhabiliter le cadre de vie de la population en tenant compte de la situation d’urgence généralisée ; elle utilise deux types d’opérations complémentaires et non compartimentées : une opération coup de poing (urgence) et une opération structurante (relèvement et développement).

9.      C’est une modalité d’intervention qui permet de toucher directement la population, en priorité les plus vulnérables ; une méthode de travail qui permet une mobilisation intelligente et efficiente des ressources au moindre coût, et une injonction aux structures de l’Etat pour qu’elles se ressaisissent, se mettre en synergie et en condition de répondre aux besoins réels de la société. 

10.  La Caravane  se présente donc comme le grand espoir de changement souhaité par  tous les Haïtiens de bonne volonté ; la réussite de cette stratégie novatrice et unificatrice de relèvement et de développement, qui permettra à notre pays de commencer à rattraper son retard, nécessite la conjugaison  de tous les efforts et toutes les bonnes volontés autour du Président de la République.

Aucun commentaire: